Comment intégrer la vulnérabilité au sein de la médiation ?


25 vues

 

Dans le tumulte des tensions et des désaccords, ou les tensions peuvent sembler insurmontables, émerge un processus subtil mais puissant :  la médiation.

Au coeur de cette démarche réside souvent un élément sous estimé mais pourtant crucial ,

la vulnérabilité . Elle peut être définie comme l' état d' une personne  susceptible de subir des blessures physiques et/ou morales, d'être exploitée ou mise en danger d'une manière ou d'une autre. Que ce soit une fragilité momentanée ou un état permanent, la vulnérabilité détient le potentiel de transformer les discordes en compréhension mutuelle et les différends en solution harmonieuse. Dans cet article nous explorerons  comment faire de la vulnérabilité une alliée dans le processus de médiation pour conduire à des résolutions plus durables et profondes afin de favoriser la paix et la restauration des relations.

Cette fragilité est une force dans le sens où elle réside dans la capacité de chacun de la reconnaitre et d'en faire une alliée. Elle accompagne la personne à travers les étapes de sa vie et doit être prise en compte dans un processus de médiation et de remise en lien.

La médiation en tant que processus de résolution des conflits, repose sur la communication ouverte et la recherche de solutions mutuellement acceptables. 

Elle implique souvent que les parties  partagent leurs émotions, leurs préoccupations et leurs besoins de manière la plus transparente possible. A ce moment là, la part de vulnérabilité de  chacun peut commencer à s'exprimer.

En reconnaissant et en acceptant leur propre vulnérabilité, les parties en médiation, avec le médiateur, peuvent créer un espace où elles se sentent en sécurité pour exprimer leurs véritables préoccupations et ainsi  favoriser un dialogue authentique et empathique.

La vulnérabilité dans le processus de médiation offre également une opportunité de favoriser les relations et restaurer la confiance. En partageant leurs expériences, et leurs divers regards sur leur différend, chacun peut découvrir des points communs et des intérêts partagés, facilitant ainsi la recherche de solutions collaboratives.

Accueillir la vulnérabilité dans la médiation est ainsi un élément important pour favoriser l'apaisement des relations.

Pour étayer ce propos, je citerai Boris Cyrulnik  qui en parlant des personnes âgées  souligne :

"Empêcher le récit d'une personne âgée, c'est interdire la seule action qui lui reste, c'est l'empêcher de prendre sa place, c'est l'exclure affectivement et socialement, la rendre confuse, désorientée, dans un monde dépourvu de sens et de sensorialité".

En conclusion, la médiation, lorsqu'elle parle de vulnérabilité , devient un outil puissant pour la résolution des conflits. En reconnaissant la part de force dans la fragilité, ce qui peut paraitre au premier abord contradictoire, en accueillant les histoires et les émotions de chacun, elle ouvre la voie à des résolutions de différends durables et la restauration du lien.


Lire les commentaires (0)

Articles similaires


Soyez le premier à réagir

Envoyé !

Création et référencement du site par Simplébo   |   Site partenaire de Institut Cassiopée

Connexion