Histoire d'un conflit familial


146 vues

 

La gestion d'une succession au sein d'une famille peut être complexe et parfois source de conflits.

Les héritages matériels et immatériels laissés par les défunts peuvent laisser des blessures du passé et des non-dits, menaçant ainsi l'unité de la famille. Pourtant, dans certains cas, la médiation familiale peut-être une solution pour aider les familles à surmonter leurs différences et retrouver un certain consensus.

En effet, en faisant appel à un médiateur, les parties peuvent entamer un processus de communication efficace et constructif. Le médiateur en temps que tiers neutre et impartial, est en mesure de favoriser une écoute active et empathique entre les membres de la famille. Il peut aider à la circulation de la parole et à l'expression des émotions de chacun tout en préservant la temporalité de chaque étape.

La médiation permet aux parties de co--créer ensemble leur devenir et de travailler sur leur relation dans le respect mutuel. Elle peut aider à clarifier les enjeux , les attentes et les besoins de chacun et à trouver des solutions adaptées à toutes et à tous.

Et si il y avait un intérêt qu'un médiateur interviennent après un décès ?

 

Aujourd'hui, la conjointe de monsieur F a contacté un médiateur. Elle se sent seule et abandonnée après la perte de ce compagnons de toute une vie. Elle perçoit un éloignement des enfants qui poursuivent le cours de leur vie sans penser aux uns et autres  . Après le décès et la succession de son mari,   des tensions sont apparues au sein de la famille, des inquiétudes sur son avenir, ses ressources. Et des choix de vie de chacun ont crée des divergences et des jugements, les non-dits se sont accumulés  et les blessures du passé ont refait surface.

Les choses s'enveniment au moment de la succession : Certains membres de la famille revendiquent leur droit d'ainesse , tandis que d'autres se sentent lésés et n'ont pas droit à la parole. Des tensions émergent, des rancoeurs sont exprimées et certains membres de la famille décident de "couper les ponts", une solution qu'ils pensent la plus facile pour se "protéger". Que pensent -ils protéger ? Leur famille ? leurs biens ? leur honneur ?

Autant de questions qui peuvent émerger à la suite de décès .  Les familles autrefois unies par les efforts de maintien de liens proposés souvent par les parents ou grands-parents  deviennent des  familles brisées poursuivies par les frustrations menant parfois à la détestation de l'un ou l'autre membre de la famille.

C'est à ce moment là qu'un membre de la famille peut  faire appel à un médiateur pour tenter de rétablir le dialogue et  mettre des mots sur les maux du système familial. Le médiateur, après avoir été contacté, rencontre chaque membre de la famille lors d'un entretien individuel pour aborder sa vision de la  situation et évaluer la pertinence d'une médiation.

Puis il réunit les membres de la famille pour une première séance de médiation. Chacun est invité à s'exprimer librement, sans interruption ni jugement. Le médiateur est là pour faciliter la communication, maintenir un cadre bienveillant propice au dialogue afin d' aider les membres de la famille à trouver un consensus satisfaisant pour chacun. Dans le cas de la famille de madame F, petit à petit les membres de la famille ont appris à écouter et comprendre les besoins et sentiments des autres , les leurs et se rendre compte que bien des malentendus sont la clé de leurs discordes. Au fil des séances la famille a commencé à se rapprocher, les échanges sont devenus plus constructifs et les non-dits se sont peu à peu dissipés. Les membres de la famille ont réussi à évoquer l'avenir de leur r de leur maman , sachant que celle-ci avait pris l'initiative de cette médiation. D'autres questions jusqu'alors restées en suspens ont pu aussi être abordées.

lls ont  appris également à se pardonner mutuellement des erreurs du passé. 

Si certains membres de la famille ne voulaient pas entendre parler d'une telle rencontre ( manque d'intérêt pour ce processus,  impression qu'un tiers n'a pas besoin de s'insérer dans l'histoire familiale, impression de" mettre l'argent par les fenêtres" ...), le bilan s'est avéré positif.

La médiation a permis à cette famille de retrouver un certain équilibre. Les liens familiaux ont pu dans ce cas être restaurés et chacun a pu reprendre le cours de sa vie de manière plus apaisée avec une vision plus positive  allégeant la charge émotionnelle de tous.

Si vous êtes confronté à une succession difficile au sein de  votre famille, alors n'hésitez pas à faire appel au médiateur professionnel. Ce dernier pourra vous accompagner dans la recherche d'une solution amiable et durable pour toute la famille.


Lire les commentaires (0)

Articles similaires


Soyez le premier à réagir

Envoyé !

Création et référencement du site par Simplébo   |   Site partenaire de Institut Cassiopée

Connexion