Anne LE LOUARN
Thérapie et Médiation à Le Mans
 

Anne LE LOUARN, Relation d'aide et Médiation au Mans

Découvrir la psychogénéalogie


Mis à jour : 17 nov. 2020

Approcher notre histoire familiale

Avez-vous remarqué des schémas de comportements qui se répètent dans votre vie ou dans votre famille ?

Au fil de mes expériences personnelles et professionnelles, j'ai observé que certains schémas se reproduisent à travers les générations et peuvent devenir des fardeaux lourds à porter.

Ceux-ci parfois bien cachés dans l'inconscient familial peuvent nous empêcher d'évoluer dans les différentes strates de notre vie.

J'ai également constaté que ces phénomènes de répétitions d' évènements peuvent s'accompagner de secrets, de "lourdeurs" et de "mots" non exprimés qui finissent par devenir des "maux" non explicables.

Pourtant ces coincidences ne sont pas le fruit du hasard, mais plutôt le résultat de comportements profondément ancrés dans notre histoire familiale.

C'est pourquoi j'ai été interpellée il y a plusieurs années par cette approche qui consiste à étudier avec le génogramme, ces schémas. Grâce à cet outil, nous pouvons comprendre les modèles familiaux et les dynamiques relationnelles qui peuvent affecter notre santé mentale et émotionnelle.

En prenant conscience de schémas et en travaillant à les comprendre , nous pouvons nous libérer de ces fardeaux et ouvrir la voie vers la décision de nos propres choix.

 

Vous êtes vous déjà demandé pourquoi certaines situations ou évènements vous paraissent étrangement familiers ? Si tel est le cas vous n'êtes pas seuls. Pour moi, ces questionnements devenaient de plus en plus clairs et mon envie d'avancer et de comprendre m'ont poussé à me plonger dans des recherches sur le sujet.

J'ai suivi des formations pour approfondir le sujet et, à ce moment là, j'ai découvert la pionnière de la psychogénéalogie madame Anne Ancelin Schutzenberger, dans ses livres passionnants.

Elle nous rappelle que nous trainons des problèmes non résolus qui ont été transmis de génération en génération et que nous "avons à payer des dettes du passé de nos aieux".

Anne Ancelin Schutzenberger, est née le 29 mars 1919 à Moscou et décédée  le 29 mars 2018. Elle était psychologue également psychothérapeute et professeur à l'université de Nice Sophia Antipolis, où elle a dirigé pendant une vingtaine d'années le laboratoire de psychologie sociale et clinique. De par ses travaux de recherche sur les thérapies de l’arbre familial , elle a impulsé la psychogénéalogie . Elle a publié de nombreux ouvrages, en particulier « Aïe mes aïeux », (1993) où elle met en exergue le syndrome d’anniversaire, les répétitions transgénérationnelles, à l’aide de l’outil qu’elle a développé, le génosociogramme ou génogramme.

Elle a aussi consacré sa vie à aider les individus à comprendre leur histoire familiale et à libérer leur potentiel en travaillant sur les schémas négatifs hérités de leurs ancêtres.


Lire les commentaires (0)

Articles similaires


Soyez le premier à réagir

Envoyé !

Derniers articles

Comment intégrer la vulnérabilité au sein de la médiation ?

04 Avr 2024

 
Dans le tumulte des tensions et des désaccords, la médiation émerge comme un lieu d'apaisement des relations  et de résolutions des différends.
Mais, ce p...

Actualités de la médiation

24 Jan 2024

Je présente ici et vous renvoie à  une interview que nous avons effectué auprès de madame Maguy Merlin, une des fondatrices de l'association Médiation Part'â...

Se relier à soi, pour retrouver l'harmonie intérieure ?

21 Jan 2024

                  Je vous propose ces quelques lignes , comme support à la réflexion...
Dans le tumulte quotidien et l'effervescence de ce monde en pleine m...

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Institut Cassiopée

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.